Nutrition du sport et Hypnose

Consultations de nutrition du sport, de sport santé, d’hypnose médicale, d’hypno-sophrologie chez le sportif, quelques explications:

  • Voici des informations sur ce qui peut être mis en place au cours d’une consultation de nutrition du sport : prendre en charge un surpoids par des conseils nutritionnels adaptés au patient et surtout renforcés par la mise en place d’une activité physique adaptée au potentiel de la personne sportive ou sédentaire ; gestion nutritionnelle cohérente des entraînements et des compétitions chez le sportif, préparation à des objectifs, ceci dans un objectif de performance mais aussi et surtout pour préserver un bon état de santé ; gestion de problématiques liées au sport : crampes, hypoglycémies par exemple ; gestion de problèmes de santé qui peuvent bénéficier, en complément de l’accompagnement médical classique, de conseils pour une activité sportive aidée d’un environnement alimentaire adapté : par exemple les maladies cardiovasculaires, le diabète, l’hypertension, l’hypercholéstérolémie, etc.  : on est alors dans le domaine du « sport-santé » = « comment gérer sa santé en « bougeant » 
  • Voici quelques indications de l’hypnose en « médecine générale » : en COMPLEMENT d’une prise en charge médicale classique assurée par un environnement compétent, il est reconnu que l’hypnose médicale peut représenter une aide dans la prise en charge de certaines problématiques comme par exemple : la douleur chronique, les troubles du sommeil, la dépendance au tabac, le stress, certaines phobies, le surpoids, certaines pathologies « psychosomatiques » (migraine, colopathie fonctionnelle, asthme, certains eczémas ou urticaires), les problèmes de stress et de mémoire chez l’étudiant qui prépare un examen, l’énurésie. Le praticien doit se limiter au champ de ses connaissances et de ses compétences pour prendre en charge les problématiques que présente le patient. Pour ma part je ne prends pas en charge les pathologies psychologiques dont la nature justifie un suivi spécialisé (phobies importantes, anorexie, troubles du comportement alimentaire dont la boulimie et l’anorexie, les affections psychiatriques) ; également je ne prends pas en charge le cadre de la grossesse et de l’accouchement, l’enfant en dessous de 10 ans, la dépendance à l’alcool et aux drogues.
  • Voici quelques indications de l’hypnose ou de la sophrologie chez le sportif : en COMPLEMENT bien sûr du cadre essentiel de la relation privilégiée entre le sportif et son entraîneur, en complément du suivi médicosportif et nutritionnel rigoureux avec pour premier objectif la santé du sportif, les techniques de travail du mental ont largement prouvé leur efficacité, par exemple dans les situations suivantes : gestion du stress (je parle du « mauvais » stress, pas du « bon » stress bien sûr essentiel pour la performance !), préparation à un objectif, gestion des capacités de concentration, de motivation, optimisation du ressenti du schéma corporel, optimisation du sommeil et des capacités de récupération après l’effort, micro-sieste en cas d’entraînement bi-quotidien, décalage horaire, aide à modifier un geste technique, etc.